Editorial « Soziale Fortschrëtt » : Den neien LCGB

Le deuxième semestre de cette année sera marqué par les congres fédéraux, les congrès, et les conférences et assemblées générales des structures professionnelles particulières.

Le comité central du LCGB a décidé dans sa réunion du 29 avril 2019 de réviser son règlement interne et d’adapter le fonctionnement de ses structures à la réalité du terrain. En automne 2019, les élections statutaires permettront l’accès des délégués élus lors des élections sociales aux différentes structures, qui préparent le travail syndical des prochaines années.

Ceci représente donc la prochaine étape dans le renouveau que notre organisation syndicale a connu depuis maintenant presqu’une décennie. Ce renouveau a connu un succès énorme. L’évolution de nos membres et les résultats des élections sociales sont les preuves tangibles des efforts entamés par l’ensemble de notre organisation, du personnel aux délégués actifs sur le terrain.

Le congrès national du LCGB, qui aura lieu en mars 2020, va clôturer la période mandataire 2014-2020 et définir le travail syndical pour le prochain mandat de 2020-2025.

A côté du renouveau de nos structures, le LCGB devra définir et accentuer son programme d’action syndical pour les années à venir. Notre défi est de combiner les sujets classiques (pouvoir d’achat, sécurité sociale, protection des salariés) avec les nouveaux défis (digitalisation, mobilité, changement économique et sociétal), dont les répercussions auront une influence accrue sur les salariés du secteur privé.

Au cours des prochaines années, de nouveaux concepts verront également le jour et marqueront de leur empreinte l’action et le visage de notre engagement syndical.

En l’occurrence, il s’agit de notre nouvelle structure « Luxmill », dont l’immeuble et le nouveau siège du LCGB seront achevés au cours des prochaines années. Loin d’être uniquement un investissement immobilier, la Luxmill sera porteur de concepts et d’activités, qui porteront notre organisation syndicale vers de nouveaux horizons.

Toutes les entités et structures du LCGB, les sections locales, les fédérations professionnelles, nos structures particulières ainsi que les mutuelles feront partie de ses nouvelles réflexions et pourront ainsi connaître un plein épanouissement dans une société en mutation permanente.

L’imprévisibilité croissante des rythmes conjoncturelles, les changements structurelles à l’exemple de la digitalisation nous imposent une recherche permanente de solutions aux aspirations et besoins des membres et donc finalement de tous les salariés, étudiants et rentiers de ce pays.

Le syndicat ne peut pas être une fin en soi.

L’action syndicale du LCGB doit utiliser toutes les possibilités dont il dispose pour réconforter et fournir un support, une aide aux salariés.

L’action syndicale du LCGB doit être menée afin d’œuvrer pour une société ouverte, démocratique et libre. Nous avons l’obligation de nous engager pour la justice sociale et une égalité de traitement stricte entre fonction publique et secteur privé.

La dénomination « Den neien LCGB » n’est dans ce sens pas un mot d’ordre, un slogan dénué de contenu, qui a été lancé dans la mêlée, mais une expression, qui s’est imposée suite à la mutation profonde de nos structures et actions sur le terrain.

A l’instar de ce renouveau, il convient de citer la discussion permanente, qui date d’il y a plus de dix ans, entre l’incompatibilité des mandats politiques avec les fonctions dirigeantes de notre organisation syndicale. Une discussion, qui a été clôturée définitivement par une modification de nos statuts en 2014 et qui semble déjà loin, très loin des occupations du « nouveau LCGB ».

 

Patrick DURY

Président national du LCGB

 

thumbnail of Soziale Fortschrëtt 03-2019Retourner vers la liste