SNCB_08503_1

Mobilité des frontaliers belges – Nouvelle formule d’abonnement de train à partir du 1er octobre

À partir du 1er octobre 2015, la SNCB proposera une nouvelle formule d’abonnement annuel « Flex Pass » pour les trajets domicile-travail vers le Grand-Duché. Le « Flex Pass » de la SNCB est complémentaire au « mPass » du Verkéiersverbond (obtenu via l’employeur). En effet, alors que le « mPass » permet de voyager dans les transports publics au Grand-Duché, le « Flex-Pass » constitue, quant à lui, un complément de parcours permettant de couvrir le trajet entre la gare belge de départ en zone frontalière et la première gare luxembourgeoise. Le « Flex Pass » est donc uniquement destiné aux détenteurs d’un « mPass ».

Pour obtenir l’abonnement « Flex Pass », il suffit de se présenter au guichet d’une des gares suivantes : Arlon, Bertrix, Gouvy, Jemelle, Libramont, Marbehan, Marloie ou Virton muni : de sa carte d’identité, de son « mPass » (ou de l’attestation complétée par l’employeur en vue de l’obtention d’un « mPass ») et du formulaire de demande pour un abonnement SNCB (téléchargeables sur le site www.sncb.be). La prévente de cet abonnement commencera dès le 15 septembre 2015.

Attention : l’abonnement « Flex Pass » ne sera délivré que si la date de début de validité du « mPass » n’est pas dépassée. Le frontalier devra donc impérativement se présenter au guichet au plus tard le jour de début de validité don son « mPass ».

Le LCGB salue cette première avancée intéressante en matière de mobilité. Toutefois, elle ne règle pas la question globale de la tarification transfrontalière.

En effet, la formule « Flex Pass » +  « mPass » va concerner uniquement les frontaliers détenteurs d’un « mPass » via leur employeur. Elle n’améliore donc pas la situation des autres navetteurs (actuels ou potentiels) qui n’auraient pas accès à celui-ci.

Ensuite, le « Flex Pass » (tout comme le « mPass ») est une formule d’abonnement uniquement annuelle. La formule ne propose pas de réduction de tarif pour les salariés qui ne prennent un abonnement de train que mensuellement ou qu’à certaines période de l’année (ex. l’hiver). La question de la tarification pour les autres voyageurs n’est pas non plus réglée.

En conclusion, le LCGB maintient ses revendications pour une tarification transfrontalière globale plus attractive permettant de promouvoir une meilleure mobilité des frontaliers et ce, de façon durable.